Monique Calvez

 

 

C’est  une invitation humble et insistante à folâtrer,

à parcourir des sentiers imaginaires que la violence

et la rumeur qui grondent n’atteignent pas.