Stéphane Maro à la Maison Rigolote

Stéphane Maro

 

Paysages abstraits, figures étranges,

scènes bucoliques, Stéphane Maro

expose ses créations acryliques, qui sont

comme autant de voyages à découvrir

avec attention...

Aux confins du rêve, il explore de

nouveaux territoires, parfois cocasses,

souvent poétiques et toujours musicaux...

En plus de ses peintures, Stéphane

propose des affiches et illustrations

récentes, reproduites dans divers

formats. Venez découvrir ces matières,

formes et couleurs à la Maison Rigolote

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lecture en Tête

 

LECTURE EN TETE

 

Expositions
des 16 premiers Romans
par 29 artistes

 

du samedi 27 octobre au dimanche 4 novembre 2018
Vernissage le samedi 27 octobre à 18h
Entrée libre tous les jours de 15h à 18h

 

à la Maison Rigolote
58 ter, rue du Hameau - 53000 Laval - www.aaa53.fr - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean Paul Minster à la Maison Rigolote

Mélis-Mél’OsJean Paul Minster

 

Pégase le cheval ailé, Centaure l’homme- cheval, Gorgone la femme aux cheveux- serpents, Cyclope à l’œil unique et autres Cerbères à têtes multiples; l’imaginaire de l’homme des temps anciens a créé une foultitude de fabuleuses créatures hybrides.

Brebis clonées, souris à la peau translucide, cochons phosphorescents et autres manipulations sur les végétaux, l’homme moderne joue aujourd’hui à l’apprenti sorcier. En utilisant le transfert de gènes il est parvenu à donner vie à des entités plus cauchemardesques que les poétiques chimères de l’antiquité.

Dans une sorte de réalité imaginaire je m’aventure à créer un bestiaire fantastique en hommage à toute vie animale ou végétale

 

Jean Paul Minster

 

 Les photos

 

 

 

 

 

 

 

 

Expo à Nysa

 

Nysa

 

 

Nos amis de Nysa (Pologne) acceuillent les 3A du 7 avril au

20 mai 2018.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Les photos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Stéphane Delaunay

DelaunayUne image naît,

puis elle s’efface

alors une nouvelle histoire se révèle

des couches de vie se superposent

d’accidents en silences

d’impulsions en rêves

et l’inverse.

Elle tend, je l’espère, vers un nouvel espace

libre et poétique

laisse de la place au regard.

J’ai lu que des araignées envoyées dans l’espace

tissaient une toile en trois dimensions

un vague souvenir.

Stéphane Delaunay